Movember : question au collège provincial


moustaches blog

Conseil Provincial

Question d’actualité de M. Matthieu Content au collège provincial concernant la sensibilisation aux problèmes de santé masculine

——-

Le 27 novembre 2014

Madame et Messieurs les Députés,

Chers collègues,

En novembre, cela devient une tradition, certains hommes se laissent pousser la moustache pendant un mois ! Pourquoi, me demanderez-vous ? Tout simplement pour participer à « Movember ». Le principe de « Movember » est simple : la moustache de ceux qui se la laissent pousser (les Mo’ Bros), qui attire généralement l’attention, leur sert à entamer des conversations avec toutes les personnes qu’ils rencontrent pour les sensibiliser aux problèmes de santé masculine : cancer des testicules, cancer de la prostate et haut taux de suicide chez les hommes. Le mouvement est également soutenu par des femmes, qui ne se laisse évidemment pas pousser la moustache mais qui sensibilisent tout autant aux problèmes de santé masculine. Le mouvement « Movember » est né en Australie et un de ses objectifs est également de récolter des fonds. Vous trouverez toutes les infos sur le site internet www.movember.com .

Tout comme les importantes campagnes qui sont destinées aux femmes, la promotion de la santé masculine ne concerne pas moins de la moitié de l’humanité! Les hommes, dans leur immense majorité, regardent ailleurs, répondent vaguement ou remettent au lendemain lorsqu’il s’agit de leurs propres problèmes de santé, au premier rang desquels figurent des dangers comme les cancers de la prostate ou des testicules. Il y a donc un important travail à faire en matière de prévention et de sensibilisation aux problèmes de santé masculine.

On sait que la Province inclut un test concernant les « affectations de la prostate » au sein des tests du car « Un quart d’heure pour votre santé ». Par ailleurs la Province mène une politique concernant le suicide, nous en avons encore parlé le mois passé. En revanche, je pense qu’aucune initiative concernant le cancer des testicules n’a été prise. Cette affection semble en augmentation (300 cas en Belgique en 2012) sans qu’on puisse encore l’expliquer mais se soigne très bien (avec un taux de guérison de 96,2%) s’il est repéré à temps. Les jeunes hommes âgés de 18 à 40 ans présentent les risques les plus élevés de contracter un cancer des testicules. Concernant la problématique du suicide, il semblerait qu’il soit quatre fois plus élevé chez les hommes que chez les femmes. Je ne sais pas si la Province a mis en place une politique spécifique de prévention du suicide des hommes en particulier.

Pensez-vous qu’une initiative de sensibilisation renforcée ayant pour thème la santé masculine puisse voir le jour à l’initiative de la Province ou avec votre soutien, en lien avec les communes et l’associatif?

Rejoindrez-vous le « Movember » et les « Mo-Bros » de Liège dans leur action?

Je vous remercie pour votre réponse.

Matthieu Content

Conseiller provincial

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current ye@r *